Confluences

 

 

Poésie:

 

Amour de Nénuphar

Sur fondant d’Equation

(Combien de temps faut-il au nénuphar pour remplir la totalité de la mare, sachant que …)

Phare à paupiette fluide et teinte légère mousseline,
Elle n’a d’yeux (même pochés) que pour ce Nénuphar
Qui de racine sève montante, illumine de ses pleins phares.
D'une éclosion en gerbe, corolles sur eau câline,
Les sentiments n’ont pas fini d’emplir  les blancs calices.
Il suffit de voir s’appliquer sans retenue, l’Equation prometteuse.
Telles des perles de caviar sauce nénuphar, posées sur lit de mare,
La déferlante semence de
  nature prolifique promet l’assiette goûteuse.
Il peut sans craindre l’enflure de sa portance,
Se laisser de surface, couronner à tous égards.
« Et l’Equation en expansion dans tout ça … ? »
C’est l’histoire d’un millefeuille bavard de nénuphars,
D’une encre intarissable ivre de papier buvard 
Qui sustente et cristallise la gélatine pensée ''agar'' .
Dans le style bucolique au point de Jacquard
Hip hop se détricote, l’Equation nénuphar.
Elle s’étire sans fin, pulsée à la puissance élevée.
Voilà ce à quoi se résume l’Equation de la mare ?
Que nénni, elle vise l’égalité (de) l’Autre côté.
Le regard en miroir qui ''dévrille'' l’ambiguïté.
L’anagramme de Marie et le Gér®is de "je Toi aimer".

E.A

Vous pouvez contacter son auteur : elisabeth.anjubault@wanadoo.fr

 


Accueil